AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Such a cold night ▬ Ji Heon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
THE NAME IS Jang Se Won

Messages : 114
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : ren.
Célébrité de l'avatar : jeong yun ho.
Âge : 20 yo.
Occupations : employé à mi-temps dans une bibliothèque.
Orientation sexuelle : se dit bisexuel.
Humeur du moment : sad.
Lover : hwang ji heon.


MessageSujet: Such a cold night ▬ Ji Heon   Mer 25 Aoû - 17:05

Coiffure & tenue;

Spoiler:
 
Une heure. C’était le temps qu’il lui avait fallu pour dévorer tout entier le dernier bouquin qu'avait pondu dernièrement son auteur fétiche. N'importe quel autre être humain normalement constitué aurait facilement mis trois bonnes heures à boucler un pavé comme celui-là, mais Se Won, lui, était comme qui dirait fou de lecture. Avec lui, les pages se tournaient à une allure folle, si bien que l'on se demandait parfois s'il prenait le temps de lire chaque ligne ou si, au contraire, il en sautait quelques unes au risque de perdre le fil de l'histoire. Mais non, même pas. Il les lisait une fois, deux fois, trois fois s'il le voulait, il était toujours aussi rapide, et sa lecture efficace. Son « fantastique » aussitôt fini, il se leva, se balada une dernière fois à travers les dizaines de rayonnages et replaça l'ouvrage dans la réserve. Là était le premier avantage de travailler dans une bibliothèque. Si l'envie lui venait de lire le tout dernier roman à la mode, il n'avait qu'à piocher dans la pièce dite « interdite au public » et le tour était joué. Ainsi, il bénéficiait d'un privilège que nombres d'accrocs rêvaient d'avoir.

De retour au loft, il se pressa jusqu'à sa chambre, ferma la porte derrière lui et se laissa tomber sur son large lit. Large oui, mais surtout vide. Ji Heon, son petit ami, était parti plus tôt dans la soirée en direction d'on ne sait où et n'avait toujours pas donné signe de vie. Il savait pourtant que son son homme détestait ce genre de plans, néanmoins, cela ne l'empêchait pas de le laisser dans la tourmente des heures durant. Se Won soupira, quelque peu agacé de se retrouver seul alors qu'ils avaient prévu de passer la soirée en amoureux. Ce type était probablement la personne la plus imprévisible et la plus inconsciente qu'il avait connu ces dix-neuf dernières années et pour cause, il lui arrivait de se retrouver dans des situations impossibles et de revenir la gueule en sang, et tout ça par pur plaisir, évidemment. Et bien s'il aimait tant ça, il devait s'attendre à ce que son petit ami finisse de l'achever avec une bonne grosse gifle dans la figure. En attendant, Se Won se reposerait en musique, priant pour que Ji Heon ne revienne pas trop amoché. Malgré quelques rares petits accrochages, tous les deux étaient très amoureux l'un de l'autre et ne se passaient pour rien au monde de leur moitié. Réunis par le destin trois années plus tôt, ils s'étaient jurés de ne plus jamais se quitter. Il fallait dire que leur relation était telle que dès lors qu'ils se retrouvaient, plus rien autour n'existait. Alors à quoi bon chercher « mieux » ailleurs ?

Citation :
« Où es-tu bon sang ? On avait dit qu'on passerait la soirée ensemble ! Espèce d'idiot, je t'attends de pied ferme ! »
S'en était trop pour Se Won qui n'en pouvait plus d'attendre. Portable en main, il attendit bien sagement que son message soit expédié et déposa mécontent l'appareil contre le matelas. Il était tout de même culotté de l'avoir une nouvelle fois planté ! Les contretemps, les rendez-vous organisés à la dernière minute, ce sont des choses qui arrivent et que l'on excuse dès l'instant où l'on nous prévient, mais les lapins, ça, c'est inacceptable.

Citation :
« Ji Heon, daignerais-tu répondre à mes putains de messages avant que je ne brûle le loft ? Je te préviens, je ne dormirais pas avant que tu ne sois rentré. T'as intérêt à te ramener, et vite ! »
Clair, net, et précis. Ji Heon ayant un caractère de cochon, il valait mieux être ferme une bonne fois pour toute plutôt que de répéter cent fois la même chose. Ça, Se Won l'avait bien compris depuis le temps. Cependant, ce n'était pas chose facile que de devoir faire constamment la morale à celui qu'on aime sans pour autant le blesser. Toujours dans l'attente d'une réponse, le brun soupira puis, inconsciemment, commença à culpabiliser. Sans doute avait-il été un peu trop brutal dans ses mots, mais son con de petit ami l'avait cherché. Tiens d'ailleurs. Quand on parle du loup. Les yeux cernés, il jeta un œil à sa montre et constata avec horreur qu'il n'était pas loin de trois heures. Trois heures du matin, oui. C'était l'heure à laquelle son partenaire de chambrée avait décidé de rentrer. Ce dernier, visiblement soûl, fit une entrée fracassante et manqua de s'étaler par terre. Vraiment pitoyable.

Citation :
« Oh ! Tu te fous de moi là ou quoi ? T'as vu l'heure ? Et puis tu t'es vu ? Non mais regardes-toi ! Tu as vu dans quel état tu t'es encore foutu ? »
Lorsqu'il s'adressait à son petit ami, Se Won avait prit l'habitude d'employer le langage des signes. En effet, après trois années de vie commune, Ji Heon, lui, s'y était intéressé de plus près de façon à dialoguer avec son amant sans que celui ci n'ait à lui écrire à chacun de leurs échanges. Néanmoins, et malgré toute sa bonne volonté, il lui arrivait encore de ne pas comprendre où le muet voulait en venir. C'était quelque chose de plutôt comique à observer, notamment lors de leurs disputes.

Citation :
« C'est la dernière fois que tu sors sans me prévenir, et que tu reviens complètement mort. Tu sais que je déteste ça. La prochaine fois t'iras te trouver une autre chambre. Tu m'as bien compris ? »


Dernière édition par Jang Se Won le Mer 25 Aoû - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-three-i-m-me-but-who-are-you-f5/jang-se-won-t187.htm#2665 http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/se-won-s-relationships-t190.htm
avatar
THE NAME IS Hwang Ji Heon

Messages : 36
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : Sora
Célébrité de l'avatar : Kim JaeJoong
Âge : 22 ans
Occupations : Photographie
Orientation sexuelle : Gay
Lover : Jang Se Won


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   Mer 25 Aoû - 17:07

Tenue & Coiffure

Spoiler:
 
Citation :
« Salut ? Tu te fous de moi là ou quoi ? T'as vu l'heure ? Et puis tu t'es vu ? Non mais regardes-toi ! Tu as vu dans quel état tu t'es encore foutu ? »
Ji Heon observait son petit ami s'agiter d'un air furieux, encore un peu sous l'effet de tout l'alcool qu'il avait ingurgité. Il revenait d'une soirée bien arrosée entre potes, qui avait durée un peu plus longtemps que prévu. Il s'y était rendu avec en tête de rester une heure, deux peut-être, puis de rentrer au loft où il devait passer une soirée en tête à tête avec son amoureux. Au fil des verres, il avait oublié pourquoi il devait partir, et en avait donc conclu qu'il pouvait rester. Finalement, vers 2h, il avait quitté ses amis dans un sale état pour rentrer seul. Sur le chemin, il avait croisé un type qui lui avait posé une question (laquelle, ça, il n'en avait plus aucun souvenir). Et au lieu de lui répondre, comme il aurait été normal de le faire s'il avait été sobre, il n'avait rien trouvé de mieux que de lui foutre son poing dans la figure. Résultat, il se pointait chez eux à une heure avancée dans la nuit, bourré et la gueule en sang. D'où l'engueulade qu'il était en train de subir. Il sentit le mal de crâne poindre, et se demanda un instant comment faisaient les autres couples où les disputes se faisaient de vive voix. « Si tu pouvais arrêter de faire des mouvements brusques, ça m'arrangerais. » articula-t-il difficilement, récoltant un regard glacial de la part de Se Won. Bien évidemment, c'était un peu déplacé de demander une chose pareille quand on savait que les "mouvements brusques" en question étaient le seul moyen d'expression du brun. Mais ce soir, il était bien trop sonné pour se rendre compte de la réelle portée de ses paroles.

Citation :
« C'est la dernière fois que tu sors sans me prévenir, et que tu reviens complètement mort. Tu sais que je déteste ça. La prochaine fois t'iras te trouver une autre chambre. Tu m'as bien compris ? »
Il fronça les sourcils lorsque son petit ami lui fit comprendre par des gestes plutôt secs que la prochaine fois, il risquait de se retrouver à dormir sur un banc plutôt que d'être autorisé à entrer dans SON loft. Sans vraiment savoir pourquoi, cette dernière remarque, plus que les autres, le piqua et déclencha chez lui ce qu'il cherchait la plupart du temps à éviter lorsqu'il était en compagnie de Se Won. Sa colère grimpa en flèche, faisant trembler ses bras et se serrer ses dents. « Tu emplois un autre ton s'il te plait, je ne suis pas ton putain de chien ! » Il sentait qu'il dérapait et qu'il s'énervait trop alors qu'en réalité, il méritait cette engueulade. Il était 3h du matin, il n'avait donné aucune nouvelle de la soirée, et il revenait complètement bourré et couvert de sang, espérant retrouver son copain souriant et câlin comme à son habitude.

A l'entente de ses propres mots, il sentit son estomac se tordre. Il avait tout gagné, il l'avait blessé, il en était sûr. Il ferma les yeux et se massa les tempes, essayant de recouvrer son calme et de ne pas exagérer. Il commença à parler sans vraiment s'en rendre compte. « Écoute, j'essaye simplement de te dire que ce n'est pas une raison pour être aussi chiant, c'est pas si grave que ça en à l'air hein, j'ai juste croisé un sale type, pas la peine d'en faire toute une histoire, je suis rentré et... » Il se stoppa quelques instants, réalisant qu'il était en train de s'enfoncer plus qu'autre chose. Il aurait sûrement mieux fait de tout simplement se taire et s'en tenir à ces justifications miteuses, mais son impossible caractère avait déjà pris le dessus, et il poursuivit, déterminé. « Non mais, tu vois, c'est agaçant de ne pas pouvoir faire quelque chose sans se poser la question de savoir si ça sera mal interprété, si il y aura un quelconque problème après, comme si j'étais pas vraiment libre de mes actions, alors que je le suis ! Je suis capable de choisir ce que je veux. Je peux casser la gueule à qui je veux, de toute façon, c'est soit ça soit on me prendra pour une lopette, et ça c'est hors de question. » Il fit une nouvelle pause, sentant la nausée lui filer des frissons. Il ne se reconnaissait pas, ou pire, il ne reconnaissait pas la personne que Se Won aimait. Ce mec con et grossier qu'il était en train de lui imposer, c'était une image, un moyen de se faire respecter au sein du clan et vis-à-vis de ses adversaire. Mais Se Won. L'homme dont il était amoureux depuis trois ans. Comment pouvait-il lui faire une chose pareille ? Il baissa la tête, écrasé par des sentiments de culpabilité et de contradiction qui lui brouillèrent l'esprit et l'incitèrent à continuer dans sa terrible lancée. « Tu sais, c'est vraiment pas facile, t'as aucune idée des efforts que je fais, cette situation est très difficile et la plupart du temps j'ai l'impression de monologuer et de perdre mon temps à t'expliquer des trucs comme ça. Est-ce que tu essayes seulement de comprendre ? Non. C'est inutile de parler avec toi. Enfin, quand je dis parler, c'est un grand mot te concernant. » Ji Heon eut l'impression d'entendre le sol se fendre sous ses pieds, ou une avalanche lui tomber dessus. Sauf que rien de tout ça n'eut lieu, non. Il était bien là, debout dans sa chambre, devant la personne qui comptait le plus à ses yeux, à lui balancer des horreurs et à tout simplement lui reprocher d'être muet. Disparaître aurait été trop beau. Il ferma la bouche et ne put penser qu'une seule chose. Et merde.


Dernière édition par Hwang Ji Heon le Dim 29 Aoû - 18:45, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/hwang-ji-heon-hi-everybody-t188.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/hwang-ji-heon-link-me-t191.htm
avatar
THE NAME IS Jang Se Won

Messages : 114
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : ren.
Célébrité de l'avatar : jeong yun ho.
Âge : 20 yo.
Occupations : employé à mi-temps dans une bibliothèque.
Orientation sexuelle : se dit bisexuel.
Humeur du moment : sad.
Lover : hwang ji heon.


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   Sam 28 Aoû - 23:31

Etait-ce un rêve ? Ou bien était-il réellement en train de se disputer avec l’être aimé ? A choisir, Se Won aurait volontiers opté pour la première solution, mais c’était sans compter l’amour de son ami pour la boisson. Parce que oui, Ji Heon, consommateur d’alcool en puissance, revenait le plus souvent soûl de ses petites soirées entre amis. Et Se Won qui le récupérait après chacune de ses cuites en prenait chaque fois pour son grade. Une remarque par ci, une autre par là ; ce n’était jamais très blessant, mais tout de même. Alors, et afin d’éviter le trop-plein de rancune, il faisait en sorte d’accorder à son petit-ami les circonstances atténuantes et passait aussi vite que possible à autre chose. Mais cette fois s’en était trop. Blessé, il se figea puis secoua positivement la tête. S’il cherchait la guerre, il allait l’avoir. Après tout, ça ne serait pas bien difficile. Ji Heon ne pouvant se passer de lui, il n’aurait qu’à monter un mur entre eux et attendre que l’autre vienne le défoncer à coup de cornes.

Citation :
« Tu as raison, je vais me taire et te laisser dessoûler seul. Et ne compte pas sur moi pour panser tes blessures. J’en ai marre d’avoir une brute comme petit-ami. Enfin regarde-nous. J’aime vraiment prendre soin de toi, mais je ne suis pas non plus ton infirmière attitrée. Tu n’es plus celui que j’ai connu, Ji Heon. »
Baraqué, belle gueule, amoureux, romantique aussi ; voilà à quoi ressemblait l’ancien, le véritable Ji Heon. Le nouveau lui, n’était rien d’autre qu’un être prétentieux, bagarreur et par-dessus tout intéressé. Se Won avait bien essayé de le dresser fut un temps, mais il fallait croire qu’une telle bête était indomptable. A force, cela devenait lassant. Chaque seconde qui passait fragilisait un peu plus leur couple et rien ni personne ne semblait pouvoir les sauver. C’est ce qui arrivait avec ce type de mariage. Les premiers mois tout est beau, tout est parfait et puis du jour au lendemain, rien ne va plus. *Faites vos jeux !* On se rattrape alors à tout ce qui nous tombe sous la main jusqu’à ce que la dure réalité de la séparation nous rattrape nous. Enfin ça, c’était pas non plus pour tout de suite. Du moins c’est ce qu’espérait Se Won. Parce que malgré toutes les querelles, ils s’aimaient, un peu plus chaque jour même, mais d’un amour différent.

Citation :
« T’auras beau frapper, te justifier et leur certifier que tu n’es pas une lopette, ça ne changera en rien ce que tu es vraiment. Et que tu t’en prennes à moi comme ça, je ne le supporte pas. Est-ce que tu réalises seulement ce que tu viens de me dire ? »
Il fronça les sourcils, faisant part de son mécontentement à son prince charmant. Depuis l’officialisation de leur couple, Ji Heon avait toujours tout fait pour préserver Se Won de l’injustice et des injures des grands méchants loups de Séoul. Seulement là, c’était lui qui sortait les crocs et ça, l’incroyable petit chaperon rouge ne le supportait pas. Il fallait dire qu’apprendre après trois ans de relation que la honte et l’ennui prenaient peu à peu le dessus sur l’amour n’était pas très plaisant. Il baissa les yeux et passa machinalement une main dans ses cheveux. La fatigue des derniers jours commençait à se faire sentir et la boule qui s’était formée dans sa gorge était sur le point de l’étouffer. Pourtant, il se devait de rester fort. Il ravala donc ses larmes, prit une longue bouffée d’oxygène et continua.

Citation :
« Et puis si tu voulais avoir des conversations normales, tu n’avais qu’à mieux réfléchir avant de t’engager avec moi. Enfin, tu as toujours le choix. Est-ce que tu m’aimes assez pour continuer à supporter mon handicap ? »
C’était la toute première fois qu’il était question d’un ultimatum entre eux. Et quel ultimatum. En clair, c’était la passion ou la raison. D’un côté les soirées beuveries, les amis, les bagarres et les petites délinquances. De l’autre, l’amour, le handicap et tout ce qui va avec. Cruel choix que Ji Heon lui reprocherait très certainement une fois sobre. Mais qu’importe. C’était maintenant ou jamais.

Citation :
« Est-ce que ces trois années n'ont été que du vent ? On était tellement bien ensemble. Pourquoi a-t-il fallu que tout parte en fumée ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal ? Merde Ji Heon, je t'aime ! »
A ces mots, Se Won s’effondra littéralement. Finalement, jouer les gros durs n’était pas si facile que ça. Combien de temps avait-il tenu au juste ? Deux minutes ? Trois, grand maximum. Mais que pouvait-il bien y faire si on l’avait fait si faible ? Sans Ji Heon, il n’était rien d’autre qu’un boulet d’infirme. Avec lui, il se sentait le courage de parcourir le monde. Il s’assit sur le rebord de son lit et renifla longuement avant d’enfin se saisir de la boite de mouchoirs qu’il avait dissimulée dans son chevet. Il sécha ensuite les quelques larmes qui roulaient encore sur ses joues et mêla ses doigts à ceux de son homme. Toutes ces disputes le rendaient triste.

ce maudit rp m'en aura fait voir de toutes les couleurs e.e
mais ça devrait le faire à l'avenir :D
sweetheart ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-three-i-m-me-but-who-are-you-f5/jang-se-won-t187.htm#2665 http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/se-won-s-relationships-t190.htm
avatar
THE NAME IS Hwang Ji Heon

Messages : 36
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : Sora
Célébrité de l'avatar : Kim JaeJoong
Âge : 22 ans
Occupations : Photographie
Orientation sexuelle : Gay
Lover : Jang Se Won


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   Dim 29 Aoû - 18:11

S'il s'était senti hors de lui et inconscient quelques instant plus tôt, Ji Heon était à présent plein de culpabilité et avait l'impression d'être totalement misérable (ce qui était, en fait, le cas). Il encaissa sans broncher les accusations de son petit ami, sachant pertinemment qu'il les méritait. La sensation d'ivresse s'évapora d'un seul coup, ne lui laissant que remords et incompréhension. Il observa Se Won luter contre ses larmes, impuissant. Il le regarda lui faire part courageusement de ses sentiments et de sa détresse quant à son mutisme. Il se frappa mentalement. Mais pourquoi avait-il dit ça ? Après tout ce temps passé avec son brun, jamais il n'avait une seule fois pensé que son handicap était un gros problème. Il l'avait connu ainsi, il était tombé amoureux de lui ainsi. Il aurait voulu baisser les yeux, s'enfoncer dans le sol, mais il savait qu'il ne devait pas fuir et laisser Se Won finir. Le violent « je t'aime » qu'il put lire sur ses lèvres et par ses gestes acheva de lui trouer le coeur. Les pleurs vinrent ensuite, tels des lames qui mutilaient Ji Heon et qui lui hurlaient à quel point il avait été injuste, blessant, stupide. Il suivit son amant lorsque celui ci s'installa sur le lit, et sentit sa main réchauffée par une autre. Il la serra dans la sienne, souhaitant pouvoir dire pardon avec tout son corps, tout son être.

Il y eut un instant de silence durant lequel il n'entendait que les petits reniflements de son amour. Il savait qu'il devait parler, il le voulait. Mais avant même d'ouvrir la bouche, il savait que sa voix tremblait affreusement et qu'il aurait du mal à s'exprimer. « Je suis tellement... Je veux que tu saches que... Merde, je suis ridicule, pas vrai ? C'est moi qui fou le bordel, et c'est moi qui me retrouve à ne plus savoir quoi te dire. » Il eut un rire nerveux, désemparé. Le noeud qui obstruait sa gorge lui donnait l'impression de manquer d'air. « J'ai jamais voulu devenir ce mec, tu sais, je voulais juste... J'en sais rien, en fait. Peut être me prouver quelque chose. Et j'ai pas pensé que je pourrais te faire du mal en agissant ainsi. J'ai pensé à rien pour te dire la vérité. » Ses explications étaient complètement chaotiques, il ne parvenait même pas à donner un réel sens à ce qu'il disait, il cherchait simplement à être honnête, pour que Se Won retrouve la personne qu'il aimait, pour que ce personnage grossier et violent qu'il était devenu meurt à jamais. Il se déplaça sur le lit pour se rapprocher et leva sa main qui n'était pas enlacée à celle de sa moitié, hésitante, pour finalement la poser sur le visage d'ange face au sien. Il tenta un sourire, pas certain du résultat, mais qu'importe. « Tu es la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. Sans toi, je... Je ne vaut plus rien. J'en mourrais de te perdre, tu sais ? Je veux changer, je veux redevenir ce que j'étais pour que tu m'aimes encore... »

Il s'était, sans en avoir réellement conscience, considérablement rapproché au fur et à mesure qu'il parlait, si bien qu'il sentit ses derniers mots, lâchés dans un souffle, heurter les lèvres de Se Won. Et maintenant ? Il avait l'impression de remonter le temps, de revenir à leurs premiers rendez vous, avec le manque d'assurance, l'hésitation, les questions. Est-ce que je l'attire ? Est-ce qu'il va me repousser ? Vais-je vraiment oser ? C'était exactement ce qui était en train de se bousculer dans sa tête à cet instant. Enfin, peut être pas pour l'attirance, après trois années, il se doutait un peu de la réponse. Il chassa tout ce bavardage de son esprit et combla les derniers centimètres pour venir poser sa bouche sur celle qu'il aimait tant. Des fourmillements familiers grouillèrent dans son estomac, et même s'il y était habitué, il ne pouvait s'empêcher à chaque fois de s'en étonner. Malgré le temps passé, la passion et le désir qu'il éprouvait pour Se Won ne s'étaient jamais effacés ni diminués. Il apprécia, yeux clos, le goût délicieux de ce baiser, et fit glisser ses doigts de la joue vers la nuque de son amoureux. Il devinait la chair de poule qui devait avoir recouvert ses avant bras. Son corps réagissait tellement au contact du brun, son coeur aussi, il battait la chamade, manquant de rater quelques battements. Après quelques secondes, il détacha ses lèvres des siennes, mais garda son front collé au sien, le souffle court. Un sourire sincère éclaira son visage alors qu'il caressait les quelques cheveux naissant dans le cou de son amant. « Tu réalises que je suis encore dans tous mes états rien qu'en t'embrassant ? » Il rit légèrement, puis poursuivit : « Ça a toujours été le cas. Tu te souviens notre premier baiser ? Tu étais tellement adorable, timide, et je n'était pas mieux, même si je faisais tout pour que tu crois le contraire. Et... » Il caressa le matelas sur lequel ils étaient assis, pensif. « Notre première fois. Juste ici. Avant que ce loft ne devienne le notre, que c'était encore le mien et que tu était venu passer la soirée avec moi. Souviens toi comme on tremblait... » Il ferma les yeux plus fort, et donna un autre léger baiser à son âme sœur. « Je veux changer, » avoua-t-il, la voix brisée par l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/hwang-ji-heon-hi-everybody-t188.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/hwang-ji-heon-link-me-t191.htm
avatar
THE NAME IS Jang Se Won

Messages : 114
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : ren.
Célébrité de l'avatar : jeong yun ho.
Âge : 20 yo.
Occupations : employé à mi-temps dans une bibliothèque.
Orientation sexuelle : se dit bisexuel.
Humeur du moment : sad.
Lover : hwang ji heon.


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   Mar 31 Aoû - 2:02

Les larmes continuaient de couler le long de son pâle visage tandis qu’il s’obstinait à sourire. Il ne voulait pas le perdre et il ne voulait encore moins paraître faible devant lui. Pourtant c’est ce qu’il était. C’est ce qu’il avait toujours été. Il aurait tant voulu changer, lui voler un peu de sa force et se fabriquer un mental d’acier. Il rit intérieurement. Dieu qu’il pouvait être idiot quand il le voulait. Mais il l’aimait. Il l’aimait et ne voulait pas le perdre, ses larmes en étaient la preuve. Il renifla encore, se moucha et ouvrit grand ses oreilles. Ji Heon était si mignon lorsqu’il s’en voulait. Se Won l’aurait volontiers croqué si seulement les choses s’étaient passées différemment. Mais l’heure était aux règlements de compte et non aux câlins. Quoi que.

Citation :
« Ne dis pas ça, tu n’es pas seul dans cette histoire. On a tous les deux notre part de responsabilité là dedans et je ne chercherais pas à savoir lequel de nous deux est le plus coupable. »
Toutes ces choses que Ji Heon lui confessait le prenaient aux tripes. Se Won savait tout ça. Il savait qu’il n’avait jamais souhaité devenir l’être méchant et inexorable qu’il était aujourd’hui. Il ne comprenait simplement pas pourquoi il le traitait de la sorte. Lui faisait pourtant tout ce qui était en son pouvoir pour rendre leur vie de couple la plus agréable possible et ne récoltait en retour que l’ignorance et les reproches. Des scènes comme celles-là étaient donc rares et extrêmement jouissives pour quelqu’un qui, comme Se Won, se voyait devenir le centre de l’univers le temps d’une dispute. Un tel sentiment de supériorité l’expédia à des millions de kilomètres d’ici. C’était tout bonnement atroce, mais le mal-être de son amant le rendait plus fort que jamais.

Citation :
« Ne fais pas ça, tu n’y es pas obligé. Je connais la nature de tes sentiments pour moi, j’ai seulement eu un instant de faiblesse. C’est juste que parfois j’ai l’impression de m’effacer. J’ai peur que tu m’oublies. Je suis bête, n’est-ce pas ? »
Il étouffa un rire nonchalant. Ca y est, à peine avait-il pris un peu de pouvoir qu’il reprenait bien gentiment sa place de faible. Cette étiquette lui collait décidément trop bien à la peau et le malheureux peinait à s’en débarrasser. Sans doute était-il trop tard. Trop tard. De nouvelles larmes lui remplirent bientôt les yeux. Il ne devait pas penser à tout ça. Tout ce qui comptait désormais, c’était eux. Eux, leurs lèvres tout justes scellées et rien d’autre. Il aimait tant que son prince prenne les choses en main. Il en profitait et se laissait aller, comme ici. L’instant était parfait, sauf peut-être l’haleine de Ji Heon à l’arrière goût de Vodka. Lui qui ne supportait pas l’alcool, il était servit. Mais qu’importe. Il passa une main autour de la taille de son brun et prolongea évidemment le baiser, tentant tout de même quelques apnées. Heureusement pour lui, son aîné ne tarda pas à se retirer (enfin, pensa-t-il) et s’attaqua à leurs souvenirs communs. S’il s’en souvenait ? Evidemment que oui, comment aurait-il pu l’oublier ? Leur premier baiser, leur première fois, toutes ces choses resteraient très certainement gravées en lui jusqu’à sa mort, et même après. Il sourit tendrement et entreprit de se moucher une nouvelle fois. Il plongea donc une main dans sa boite à mouchoirs fétiche et constata avec horreur qu’elle était déjà vide. Désastre.

Citation :
« Je crois qu’on n’a plus de mouchoirs. On devrait penser à en racheter. J’ai entendu dire qu’ils faisaient une promo sur les lots, ça pourrait servir, tu ne crois pas ? »
Ironie du sort, n’est-ce pas ? Se Won avait toujours été très pleurnicheur et contrairement à ce que l’on pouvait croire, l’âge n’avait rien arrangé. Un calvaire pour lui, mais aussi l’avantage de tomber entre les mains de personnes qui s’occupaient de sécher ses larmes. Ji Heon était l’une de ces personnes. C’était d’ailleurs comme ça qu’ils étaient passés du statut de bons amis à celui de couple. Un quiproquo, des larmes, un baiser. Inutile de chercher plus loin.

Citation :
« Je me souviens de tout ça. J’étais pétrifié. Tu as été le premier, l’unique. Tu le resteras sans doute, du moins j’espère. Tu ne m’as jamais vraiment parlé de tes relations passées. Pourtant je sais qu’il y en a eu. Mais lorsqu’on aborde le sujet, tu restes toujours en surface. Si tu m’en disais plus ? Je suppose que ceux là n’étaient pas muets ? Enfin, est-ce que tu as seulement essayé les filles ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-three-i-m-me-but-who-are-you-f5/jang-se-won-t187.htm#2665 http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/se-won-s-relationships-t190.htm
avatar
THE NAME IS Hwang Ji Heon

Messages : 36
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : Sora
Célébrité de l'avatar : Kim JaeJoong
Âge : 22 ans
Occupations : Photographie
Orientation sexuelle : Gay
Lover : Jang Se Won


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   Lun 6 Sep - 22:13

Comme s'il avait reçu une gifle, Ji Heon se sentit immédiatement mal à l'évocation de ses relations passées. Il s'éloigna inconsciemment de son petit ami, sentant la chair de poule recouvrir ses bras. Oh, bien sûr qu'il en faisait trop, mais il avait toujours, en trois ans, réussit à éviter ce sujet. Il faut dire qu'il avait quelques secrets à ce propos, un passé par forcément simple, et un malaise bien enterré. Se Won avait mis le doigt en plein sur l'un des problèmes qui l'avait toujours bloqué sur la question : « Je suppose que ceux là n’étaient pas muets ? » Voilà, voilà ce qu'il s'était acharné à dissimuler. Il avait eu des aventures (il ne pouvait pas qualifier ça de relation, vu le peu de temps que ça avait duré), mais jamais avec quelqu'un qui aurait eu un quelconque handicap. Et c'était bien là l'origine de sa gêne. Il refusait que son amoureux puisse se sentir inférieur, ou qu'il puisse penser qu'il était une sorte de poids, de chaine qui empêcherait Ji Heon de faire ce qu'il avait envie de faire. C'était tellement faux, tellement loin de la vérité. Il redoutait que son amour s'imagine que d'autres aient pu être mieux que lui. Et encore, si ce n'était que ça...

Il eut un instant de réflexion. La vérité, lui la connaissait, mais pas son brun. Au fond, il lui devait bien ça, la sincérité était l'un de leur pilier, et parler du passé était une étape inévitable pour un couple. Il se lança, déterminé. « Non, tu as raison, ils ne l'étaient pas. J'ai jamais été avec une fille, j'en ai jamais eu envie. J'ai eu des passades, je pense que c'est le mot juste pour les décrire. Des visages sans noms, des expériences éphémères. C'était presque de l'irrespect de leur prêter si peu d'intérêt. Ils ne m'ont jamais donné des frissons, ils ne m'ont jamais donné envie de retourner le monde pour eux. Ils n'ont jamais été ce que tu es. Qu'ils ne soient pas muets ? Je n'y avais même jamais pensé jusqu'à maintenant. Je ne t'ai jamais considéré comme désarmé à coté d'eux. Le combat n'a même pas lieu d'être. Avec toi, tout est plus puissant, tout est plus passionné... Peut-être que ce dont tu es privé te donne un toucher plus intense... » Il lui caressa la joue. « Un odorat plus sensible... » Il inspira doucement dans le cou de Se Won en l'effleurant de son nez. « Une vue plus aiguisée, une ouïe fine... » Il se noya dans ses prunelles, pris son visage entre ses mains, et l'embrassa doucement. Il s'écarta et lui sourit. « Et que le goût de nos baisers est gravé dans ta tête. » Le coeur de Ji Heon battait la chamade, il vivait réellement ce qu'il disait, et il savait que personne ne lui correspondait plus que son ange.

Ses pensées glissèrent vers un souvenir particulier, qui n'était pas des plus agréable, et toute trace de bonheur déserta son visage. Il voulait être totalement sincère. Alors il ne pouvait simplement pas ignorer cette partie de sa vie, et surtout, il ne pouvait pas la cacher à l'homme qui vivait avec lui, et qu'il aimait. C'était une chose délicate à raconter, et il ne savait pas vraiment de quelle façon il pouvait en parler sans que cela ait l'effet d'une bombe lâchée au milieu de tout. « Il y a une chose qu'il faut que tu saches, » s'engagea-t-il prudemment. « Je pense que c'est peut-être une sorte de punition pour m'être aussi peu intéressé aux personnes avec qui j'ai eu ces aventures, peu importe, il faut que je te dise que... Et bien, quelques temps après avoir été avec un garçon qui, comme les autres, n'avait pas retenu mon attention plus d'une soirée, il m'a contacté, pour m'annoncer quelque chose. Une chose qui m'a fait remettre toute ma vie en question. Il... » Sa tête tourna, et il eut un moment de faiblesse, réellement affecté par ces souvenirs. Il inspira bien profondément, et acheva sa phrase. « Il m'a avoué être séropositif. Et bien entendu, on avait pris aucune précaution. J'ai cru recevoir un mur en pleine tête. Rassure-toi, j'ai immédiatement fais le test, et il était négatif. Mais durant les quelques heures où j'ai pensé l'avoir, j'ai réalisé énormément de choses. J'ai décidé de changer. Je voulais me prouver que je pouvais aimer, que j'avais un coeur, comme tout le monde. » Il se stoppa, mal à l'aise. C'est là que les choses se compliquaient. « On s'est rencontré peu après. » Il préféra se taire, incapable de poursuivre. Se Won n'aurait aucun mal à mettre les pièces du puzzle ensemble. Il se sentit soudain comme le pire des mecs sur cette terre. Il baissa la tête, épuisé par tout ce qu'il venait d'avouer en si peu de temps. Il refusait de penser qu'il était tombé amoureux de son brun par soucis de conscience, il savait parfaitement que ça avait été une évidence, pas une simple promesse faite à lui-même. En revanche, il sentait clairement que son petit ami ne le verrait pas de cette façon. Il préféra cependant attendre, lui laisser le temps de digérer tout ce qu'il venait de lui confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/hwang-ji-heon-hi-everybody-t188.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/hwang-ji-heon-link-me-t191.htm

THE NAME IS Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Such a cold night ▬ Ji Heon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Such a cold night ▬ Ji Heon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romeo & Juliet. :: SÉOUL :: 
because you need a roof; your place.
 :: quartier moyen :: • loft de jang se won & hwang ji heon
-