AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dream of you & me. [Choi Joo Hwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
THE NAME IS Oh Kyong Hee

Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2010
Pseudo : Darcy
Célébrité de l'avatar : Shin Min Ah
Âge : 27 ans
Occupations : Directrice artistique junior dans une agence de pub
Orientation sexuelle : Hétéro

MessageSujet: Dream of you & me. [Choi Joo Hwan]   Lun 30 Aoû - 1:23

Tip tip tip tiiip. La porte est ouverte. La jeune femme la poussa d’un geste rapide, et la claqua derrière elle. Elle se baissa, et s’appuya contre le mur pour enlever ses chaussures sans perdre l’équilibre. Les talons firent un bruit sourd lorsqu’elle les laissa tomber sur le sol, et une fois qu’elle eut enlevé les deux, elle les poussa sur le côté avec son pied. Elle défit le nœud de son trench, et le déboutonna avant de s’en défaire et de l’accrocher au porte-manteau. Une fois qu’elle eut fait tout cela, elle traversa d’un pas vif l’entrée et pénétra dans la cuisine, sans se soucier du contact froid du carrelage sous ses pieds nus. Elle ouvrit un placard, attrapa un verre, la carafe sur le buffet, versa l’eau dans le récipient et la but goulûment. Et enfin, elle autorisa ses muscles à se détendre.

Kyong Hee avait passé une journée exécrable. Les ennuis avaient commencé le matin, quand la stagiaire n’avait rien trouvé de mieux à faire que de lui renverser un café brûlant sur sa jupe. Non seulement elle avait eu mal, mais le vêtement était foutu, et elle avait dû envoyer la petite maladroite lui en racheter une en vitesse. Elle ne s’était pas trompée de modèle – heureusement, avec toutes les indications que Kyong lui avait données. Et le midi, lorsqu’elle avait déjeuné avec sa mère – celle-ci avait tellement insisté que même si sa fille avait refusé, elle serait sûrement venue la chercher – cette dernière avait de nouveau remis sur le tapis le sujet de son mariage. Oui, c’était vrai, à son dernier rendez-vous arrangé, les seuls mots qu’elle avait prononcés étaient pour le serveur. Mais qu’y pouvait-elle ? L’homme en face d’elle était non seulement laid, mais sa conversation était tout sauf intéressante. Le cours de l’économie ? Les oiseaux migrateurs ? Qu’en avait-elle à faire ? Elle refusait de se marier avec un homme aussi ennuyeux. Elle savait qu’elle ne se marierait pas par amour, mais autant se marier avec un homme intelligent, et avec qui elle ne trouverait pas répugnant de dormir dans le même lit. Elle était difficile ? Peut-être. Mais il lui restait trois ans avant l’échéance, et vu ses exigences, les possibilités qu’elle se trouve un fiancé avant ses trente ans étaient réduites.

La jeune femme soupira, et se dirigea vers le salon en défaisant les premiers boutons de sa chemise, laissant apparaître un joli soutien-gorge blanc en dentelle. Elle s’assit sur le canapé et, ramenant ses genoux sous sa poitrine, reprit son compte-rendu mental de sa journée. Après ce déjeuner particulièrement agaçant pour elle, duquel d’ailleurs elle finit par partir sans un mot en laissant sa mère choquée dans le restaurant, elle avait dû participer à une réunion avec un client. Ce dernier avait pris un malin plaisir à la contredire chaque fois qu’elle ouvrait la bouche, puis à réfuter toutes les idées que son équipe avait apportées. Pour conclure la réunion sur un « J’espère que vous m’apporterez de meilleures propositions la prochaine fois ». Si le professionnalisme de Kyong Hee ne lui avait pas appris la maîtrise de soi, elle l’aurait volontiers balancé par la fenêtre. Surtout que ce crétin avait foutu le moral de son équipe à zéro, et elle ne supportait pas cela. Elle les faisait travailler dur, était souvent méprisante et mauvaise avec eux, mais elle les poussait à leur maximum. Alors qu’un autre minable vienne rabaisser les qualités de ses employés devant elle, elle ne le supportait pas.

A réfléchir ainsi, détendue dans son canapé, la jeune femme n’avait pas vu le temps passer, et elle sursauta presque en entendant sa petite horloge sonner la demie. La demie de 20h. Kyong Hee retint un juron en voyant qu’il était aussi tard. La personne qu’elle attendait n’allait pas tarder. Et elle n’avait même pas eu le temps de se changer ! Tant pis, ce n’était pas le plus important. Kyong se leva, jeta un coup d’œil circonspect à la salle, et jugeant qu’elle était assez rangée à son goût, partit faire la même chose dans la chambre. Elle esquissa un sourire satisfait en constatant que la femme de ménage avait fait son travail de manière impeccable. Pour une fois qu’elle n’avait rien à redire dessus…
Kyong Hee se dirigea ensuite vers la cuisine, et sortit une bouteille de vin rouge et deux verres à pied qu’elle amena dans le salon. Quitte à choisir, elle préférait préparer de quoi bien accueillir son invité, et elle se changerait si elle avait le temps. Après tout, depuis le temps qu’ils se fréquentaient, il ne devait plus s’arrêter à ses vêtements stricts. Mais tout de même, elle voulait se montrer à lui sous son meilleur jour, et pas comme une femme fatiguée après une journée de travail. Cet homme-là, elle voulait séduire chaque fois qu’ils se voyaient, comme si c’était le premier jour. Elle aimait le conquérir.
Elle avait tout disposé sur la table basse. Il lui restait un peu de temps avant qu’il n’arrive. Il venait toujours à la même heure, à neuf heures. En attendant, elle avait peut-être le temps de se refaire une beauté. La jeune femme se dirigea vers la salle de bains, se déshabilla rapidement, et entra dans la douche. L’eau chaude coulant sur son corps la détendit, et elle resta quelques instants sans rien faire, juste à savourer. Elle finit par se reprendre, se lava, et sortit se sécher. Une fois sèche, elle se rendit compte qu’elle avait oublié les vêtements qu’elle voulait enfiler dans sa chambre. Elle poussa un juron discret, et se traversa rapidement le salon, une serviette pour tout vêtement, afin de se rendre dans sa chambre. Elle ne prit pas la peine de fermer la porte et, laissant tomber sa serviette au sol, attrapa une robe légère dans l’armoire avant de l’enfiler. Tout en regardant dans le miroir si elle était présentable, elle tendit l’oreille. Etait-il arrivé ? De toute façon, il connaissait le code pour rentrer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE NAME IS Choi Joo Hwan

Messages : 32
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo : None
Célébrité de l'avatar : Kim Bum
Âge : 23 ans
Occupations : Fils héritier, emmerdeur & romancier e.e
Orientation sexuelle : Hétéro.
Humeur du moment : Taquin.
Lover : C'est une blague n'est-ce pas ? e.e
My diary : TO DO LIST
- Découvrir qui est la mystérieuse "copine" de Min Hwan.
- Faire tomber la petite Joo Hee dans le piège.
- Ne rien faire d'autre de ses journées que d'écrire et courir la belle.
Casanova, A-ction !

MessageSujet: Re: Dream of you & me. [Choi Joo Hwan]   Mar 7 Sep - 11:40

    « Joo Hwan, tu m’écoutes ? »

    Il releva la tête d’un air presque surpris de s’être fait prendre sur le fait, lâchant des yeux la montre qui indiquait un inquiétant huit heures et demi, avant de laisser son visage se fendre d’un joli sourire teinté d’une nuance qui s’approchait de l’anxiété. Une façade, bien entendu ; s’il mourrait d’envie de mettre fin à cette rencontre barbante au possible, il ne pouvait pas se dérober face à la peau nacrée, aux longues jambes fines de sa vis-à-vis –du moins pas tant qu’il ne l’aurait pas fait sienne.

    « Excuse-moi. Mon père tient absolument à ce que je sois présent à l’un de ses meetings ce soir, et j’appréhende un peu d’être face à face tous ces gros clients sans être préparé. »

    Derrière la moue légèrement vexée de la demoiselle, il sut voir l’éclat d’intérêt qui s’était allumé dans ses yeux, faisant sourire d’autant plus le bonhomme ; elle était donc, comme beaucoup, de celles qu’on attrapait par l’argent, si on s’avérait être d’une patience exemplaire. Soit. Mais ce soir, il n’avait pas le temps –ni l’envie- de se prêter à ce genre de danse : une créature sublime l’attendrait sur les coups de neuf heures, bien loin de la gamine aux faux airs de femme fatale qu’il avait devant lui, et il ne pouvait en aucun cas manquer l’un de leurs rendez-vous. Parce que tout son corps le tirait vers cet appartement qu’il connaissait à bien connaître, et parce que Kyong Hee était autrement plus intéressante que la fille d’ambassadeur qu’on lui avait présenté –elles se valaient cependant quant aux jambes, mais la jeunette n’avait pas les fossettes qui se creusaient aux creux des joues. Il aurait tué pour ces fossettes.

    « Je comprends. Tu sais, une fois, j’étais à une de ces réunions de gens importants, et on m’avait demandé d’être là pour… »

    Il décrocha, se contentant de la regarder dans les yeux avec un sourire, hochant de temps en temps la tête, se demandant dans quelle tenue on l’accueillerait ce soir. Quelque chose de sexy ? Bien entendu, il savait qu’elle adorait le séduire, voir une flamme toujours nouvelle s’allumer dans ses iris. En sous-vêtements, alors ? Hum. L’idée avait beau être séduisante, il la voyait plus avec quelque chose qui dévoilait sa peau nue sans trop le faire, tout en subtilité, jamais sans être vulgaire.

    « Sae Mi, je dois y aller. »

    « Mais… »

    « Tu n’oserais quand même pas me faire manquer un meeting ? »

    Elle avait cédé, et, en parfait gentleman qui savait comment jouer de ses cartes pour gagner l’affection de la miss, il la raccompagna à sa porte dans sa voiture sport, lui ouvrit la porte pour mieux lui faire face sur le palier, comme dans ces dramas qu’elles adoraient tant.

    « Je t’appelle demain. N’en profite pas pour m’oublier. », avait-il conclu avec un clin d’œil, persuadé qu’au contraire, elle ne ferait que penser à sa gueule d’ange. La frustrer ? Un peu, voire beaucoup : mais il n’avait pas le temps de jouer plus.
    Impeccablement ponctuel, il se retrouva devant la porte de la belle, une seule et unique rose rouge en main, frappa et attendit quelques instants. Elle se faisait désirer, hein ? N’hésitant pas une seconde, il souleva la protection du digicode, et y composa ce chiffre qu’elle avait eu la bonne idée de lui donner, pénétrant sans aucun problème dans l’appartement classieux de la publicitaire. Il jeta un coup d’œil dans le salon pour mieux constater qu’à la place de Kyong Hee l’y attendait une bouteille de vin rouge, en déduisit qu’elle devait sûrement être en train de fignoler ses préparatifs –comme si elle en avait eu besoin. Sans pouvoir l’en empêcher, il s’approcha discrètement de sa chambre –dont la porte était miraculeusement ouverte-, jeta un œil dans l’embrasure, tomba sur la courbe parfaite de son dos, de sa nuque, de ses épaules. Avec un sourire, il quitta son poste avant de se faire repérer, préféra aller l’attendre dans le salon, où il se posta devant la fenêtre et la jolie vue de Séoul qu’elle lui offrait, la fleur qu’il comptait lui offrir dans son dos, exposée à la vue de la jeune femme si elle venait à sortir de son antre.


    [ Désolé pour l'attente, absence oblige e.e ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/choi-joo-hwan-done-t185.htm#2849 http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/choi-joo-hwan-dr-love-s-here-t203.htm
 

Dream of you & me. [Choi Joo Hwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romeo & Juliet. :: SÉOUL :: 
because you need a roof; your place.
 :: quartier riche :: • appartement de oh kyong hee
-