AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
THE NAME IS Jeon Cassandre

Messages : 88
Date d'inscription : 30/08/2010
Pseudo : Ann~
Célébrité de l'avatar : Ishihara Satomi
Âge : 20 ans.
Occupations : Esthéticienne / Chanteuse dans un hôpital.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Humeur du moment : Farouche.
Lover : Jamais, je n'aimerai à nouveau.
My diary : Undercoco my Coco ;)

MessageSujet: Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥   Sam 4 Sep - 17:45

    Midi Trente Cinq. ▬ Cabanon du Parc Municipal.

    Le clapotis intempestif de cette goutte d’eau allait la rendre folle. Les yeux grands ouverts, fixant le plafond avec une insistance presque troublante, voir même inquiétant, Cassandre était dans une période d’insomnie chronique. Non pas que cela était présent en elle depuis longue date, mais elle était une habituée. Ne parvenant pas à fermer l’œil depuis deux jours, -ou peut-être trois, elle ne savait plus- , elle avait appris à reconnaître les moindres petits détails de cette pièce étroite. Du moindre trou dans le mur par lequel les insectes nocturnes y avait élus domicile, jusqu’à la moindre lézarde sur le plafond moisi. Et c’est dans un sourcillement sceptique qu’elle attarda son attention sur une fissure qui commençait peu à peu à s’émietter. Et c’est avec irritation qu’elle constata que ce pays était l’un des plus prestigieux, mais l’état du cabanon, ou du plafond du moins, venait contredire la notoriété de du pays. Il ne manquerait plus que le plafond s’écaille et que la poussière et les débris de bois lui retombent dans les yeux, ça serait le pompon. Alors que ses yeux, plus qu’habituée à la pénombre de la pièce s’attardait sur la porte entrouverte, Cassandre songea aux évènements de la semaine. Cette dernière avait tenté de convaincre Sun Ye, en remuant ciel et terre -et force de persuasion agrémenté d’un soupçon de manipulation- d‘abandonner ses efforts pour son bien aimé, Ji Sung. Geste égoïste de la part de la jeune eurasienne me direz-vous, mais ironie du sort fait qu’elle-même n‘avait aucun argument à lui fournir pour agrémenter sa volonté. Elle n’osait même pas imaginer la réaction de son amie, quand celle-ci apprendra la nouvelle, elle ne serait pas apte à rire de ses regards noirs et échapper à l’attaque venimeuse de sa vipère Ji Sung. Soit, elle pourra la maudire à sa guise, mais il est clair que si l’eurasienne avait pu faire autrement, elle l’aurait fait. Une raison personnelle la forçait à haïr les hommes au plus haut point. Et repenser à son expérience personnelle qui fit naitre cette aversion ne servirai à rien, sauf à lui peser sur le cœur, et si elle pouvait s’abstenir de ressentir du regret, ça serait bien.

    Ploc ! C’en était un de trop. Elle se sentait comme sur le point de se rompre. Les yeux à la limite de sa chair, elle avait mal à ces derniers, ça lui picotait, et des larmes d’une amertume si douloureuse se versa sur ses joues charnues, suivantes toutes un sillon commun, qu’elle avait la désagréable sensation de sentir ses joues s’embraser à chaque passage d’une nouvelle perle de larme. Ahurie de voir qu’elle se laissait autant aller, elle essuya le flot d’un revers de main rapide, avant de respirer une grande bouffée d’air. Non pas que pleurer était honteux pour elle, mais pour une raison inconnue, elle ne pouvait le concevoir. Alors que son esprit débordait de pensées plus ou moins joyeuses, elle décida dans un soupir imperceptible de se lever et se balader un peu en ville. Habituellement possédée de sa frénésie qui faisait d’elle une personne motivée, Cassandre commençait à se demander si son insomnie n’était pas un symptôme d’une éventuelle baisse de morale progressive. Il est clairement vrai que depuis que la jeune eurasienne avait cru apercevoir son ex petit ami, il est compréhensible de constater que ça laisse un froid ainsi qu’un soupçon d’amertume, aigre douce de la rancune qu’elle ressentait envers lui.

    C’est avec la tête peuplée de tracas qu’elle se leva pour sortir de cet endroit sordide et se balader le regard vide dans la foule. Elle ne marcha pas bien longtemps pour arriver devant cette confiserie qu’elle voulait à tout prix visiter en ce jour. Enfin, ce n’était pas la confiserie qui était l’objet de sa visite, mais plutôt le vendeur qui était à la caisse. Un petit blond tout mignon, mais ça, jamais elle ne l’admettra qu’elle le trouve mignon et surtout qu’elle l’aime bien. Oh jamais. C’est donc avec une grâce incommensurable qu’elle poussa la porte, agrémenté d’un petit Bling Bling, annonçant son entrée. Et comme à son habitude, elle se dirigea vers la vitrine des Dragibus, regardant la marchandise avec envie, se mordant la lèvre inférieure, elle commençait déjà à avoir l’eau à la bouche.


Dernière édition par Jeon Cassandre le Mer 8 Sep - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/jeon-cassandre-love-the-way-you-lie-t253.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/jeon-cassandre-hear-me-cry-t257.htm
avatar
THE NAME IS Im Yoo Chun
the sexy-admin • « just here for you girls »

Messages : 75
Date d'inscription : 26/08/2010
Pseudo : Hiisa'
Double compte : baka modo ♥
Célébrité de l'avatar : Horvejkul Nichkhun ♥
Âge : 21 ans
Occupations : vendeur dans une confiserie e.e
Orientation sexuelle : Hétéro à 400%

MessageSujet: Re: Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥   Dim 5 Sep - 22:56

    Un dragibus, deux dragibus, trois dragibus ... Mais pourquoi son patron lui a dit de trier les dragibus par couleurs et surtout avec une minuscule pince. Tant qu'il y était, il pouvait dire de ranger toutes les boites par ordre alphabétique, ça ne l'aurait pas du tout gêner e.e Son patron n'a pas de cervelle, son patron n'est qu'un idiot. Oui, voilà c'était dit. Yoochun s'était levé deux heures plus tôt pour se retrouver à trier des saletés de bonbons et lui qui croyaient que c'était pour une augmentation, c'était loupé. Si seulement il avait su, il serait encore en train de dormir dans son lit. Si seulement ... Assis derrière la casse sur une minuscule chaise avec sa pince et une dizaine de boites, il avait envie de dormir. Tout ce qu'il voulait c'était rentrer, s'allonger et dormir pendant une bonne dizaine d'heures. Il avait à peine fermer l'oeil hier. En même temps, comment dormir quand vous faites la tournée des bars avec de ravissantes demoiselles ? Evidemment, il était rentré chez lui vers trois heures du matin, bourré, comme à son habitude. Qui l'avait ramené ? Personne. On lui avait retiré ses clefs de voitures « pour éviter les accidents » disent-ils. Il était donc rentré chez lui à pied, évitant de très près les voitures qui roulaient à côté du trottoir. Et dire qu'il risquait sa vie tous les soirs en rentrant chez lui ... Donnons lui une médaille ! Le jeune homme avait dormi, hum, cinq heures ? Courte nuit pour quelqu'un qui devait travailler juste après. Mais, ça lui apprendra à draguer les filles juste après le boulot et de toute façon, c'était devenu une habitude. Son emploi du temps ce résumait qu'à quelques mots ; dormir, travaille, drague et ça, toute l'année. Belle vie ! Ah petite erreur, entre travaille et drague, il passe un peu de temps avec ses amis mais, le minimum. Il ne faut pas que ça empiète sur son temps de drague.

    Toujours dans son triage de dragibus, il ne pensait plus à rien. Rouges ? Noirs ? C'était quoi la différence entre tous ces dragibus ? A part la couleur bien sûr. A quoi bon les trier ? Quand un client achète les dragibus, il ne fait pas gaffe à la couleur ; il prend une grande poignée, bam dans le sac et il paye, c'est tout. Pas besoin de se casser la tête, de toute façon, les dragibus finissent dans l'estomac du client. C'était l'intelligence et surtout la logique de son patron qui faisaient défaut. Il n'y a pas longtemps, il lui avait demandé d'aller acheter du pain pour la boutique et quand il avait demandé pourquoi, son patron lui avait répondu : « le magasin de devant vend des canards, je pourrai les nourrir. » Seulement, les canards de devant sont malheureusement morts, déplumés e.e Oui, il est bête mais, pour ne pas risquer de se faire virer, il avait été chercher ce foutu pain. Il n'aurait jamais dû aller chercher ce pain puisque maintenant, son patron lui demande des choses de plus en plus louche. Comme trier les dragibus par couleur. Seulement, aujourd'hui, c'était lui l'idiot. Le jeune homme aurait mieux fait de bien lire le post-it sur l'écran de la caisse. Le post-it qui lui disait de trier les bonbons par couleur. Ce post-it ne disait pas de « ranger par couleur » mais de ranger « par quantité dans les boites » ... Idiot. Babo. Stupid man. Il était tellement énervé de devoir ranger des bonbons qu'il n'avait pas prit la peine de bien lire les ordres de son patron. Il laissa tomber sa pince, mit ses mains sur son visage et pleura ... o.o Non, c'était une blague. Yoochun se frotta les yeux comme un enfant histoire de voir un peu plus clair. Il alla replacer ces foutues boites dans les présentoirs avant de se mettre devant la vitrine qui donnait dans l'allé commerçante. Bizarrement, il y avait beaucoup de monde mais, personne ne venait dans la confiserie. Tout le monde était sûrement plus intéressé par le mini-spectacle à l’autre bout de l’allé et si vous voulez savoir, Yoochun voudrait y aller. Pas pour voir le spectacle mais, plus pour les jeunes filles qui s’y trouvent. Parce que mini-spectacle rime avec enfants qui riment avec grandes sœurs ! Et oui, qu’est-ce qu’il était intelligent ! Mais, pour le moment, à la place des jolies filles, il était seul, dans une confiserie. Encore, s’il avait une jolie collègue de la vingtaine comme lui, rester dans la boutique ne le gênerait point. Mais, non, personne.

    Yoochun retourna derrière sa caisse, s'assit et ferma les yeux. Tant mieux ! Il allait pouvoir dormir un peu, il en avait vraiment besoin. Il n'arrivait pourtant pas à dormir. Était-se peut-être à cause de son siège inconfortable ? Qui sait ... De toute façon, si son patron le chopait, il était sur d'être viré et pour de bon cette fois. Le jeune homme avait déjà reçu une bonne dizaines de menaces de son patron mais, il ne s'était jamais exécuté, allez savoir pourquoi. Alors, si son patron venait à lui demander ce qu'il faisait, il répondrait juste qu'il se reposait les yeux. Oui, voilà, c'était une très bonne idée. Les yeux toujours fermés, il commençait déjà à s'endormir. Il allait enfin dormir quelques minutes et pourquoi pas quelques heures ? Mais, c'était trop beau pour que cela arrive. A peine commençait-il a s'endormir qu'un client entra dans la confiserie. Comment le savait-il ? A cause du petit « bling bling » que faisait la porte à chaque fois qu'une personne entrait. Halala. Dure vie. Yoochun était sur le point de se lever quand il vit la cliente. Elle, il la connaissait. Très bien même. C'était une amie à lui et aussi une cliente. Cassandre, qu'il appelle aussi de temps en temps Cassis mais, pas trop. Le jeune homme l'aimait bien, surtout son caractère froid avec lui. Il trouvait ça extrêmement « attirant », il n'était pas du genre à ce coltiner les filles trop « gnangnans ». Elle ne l'avait pas remarqué ; elle s'était directement diriger vers les dragibus, comme d'habitude. Yoochun se place discrètement derrière la jeune femme et posa brutalement ses mains sur ses épaules, histoire de lui faire peur. « Salut beauté, comment ça va aujourd'hui ? » Il déposa rapidement un baiser sur la joue de la demoiselle en guise de bonjour. Quel dragueur celui-là ! Il fit quelques pas en arrière pour précaution. Pas envie de se prendre une belle claque dans la tronche ! Quoique pour se réveiller, ça pourrait servir ... Hum, sans façon. « Alors ? Qu'est-ce que tu viens faire ici ? Tu veux acheter quelques choses ? Aujourd'hui y a personne, je t'offre tout ce que tu veux. 100% gratuit, ma jolie ♥ » Tu vas pas un peu trop rapidement là ? C'est pas comme si elle allait finir dans ton lit, tu exagères là. Le jeune homme la laisser faire son choix pendant que lui faisait ses petites affaires, comme par exemple regarder par la vitrine ou refaire ses lacets de chaussures, tout ce qui est banal quoi. Il la regarda, bizarrement très belle aujourd'hui. Il ne voulait pas dire qu'elle ne l'était pas en général mais, c'était bizarre. « Tu t'es faite belle pour moi ? »

____________________

    underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/im-yoo-chun-is-here-for-you-t228.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/im-yoo-chun-s-world-t245.htm
avatar
THE NAME IS Jeon Cassandre

Messages : 88
Date d'inscription : 30/08/2010
Pseudo : Ann~
Célébrité de l'avatar : Ishihara Satomi
Âge : 20 ans.
Occupations : Esthéticienne / Chanteuse dans un hôpital.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Humeur du moment : Farouche.
Lover : Jamais, je n'aimerai à nouveau.
My diary : Undercoco my Coco ;)

MessageSujet: Re: Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥   Mer 8 Sep - 13:55

    Littéralement obnubilée par cette vitrine entretenue à la perfection, une vision de rêve s’offrant à elle, Cassandre ne pouvait dissimuler dans son regard, un intérêt fort pour les dragibus. Cela faisait des années qu’elles vivaient en Corée, et venir voir les dragibus était une satisfaction personnelle qu’elle ne pouvait nier de toute évidence, elle n’en voyait pas l’intérêt. Il n’y avait pas grand-chose qu’elle aimait, souvent neutre ou encore hostile, Cassandre assumait parfaitement sa petite gourmandise pour ces friandises ; Elle trouvait les hommes, les mâles trop présomptueux et n'aimait pas leur présence. Elle restait donc généralement seule pendant temps libre en dehors du travail, ou encore avec ses rares amis avec qui elle aimait passer le temps. Beaucoup aurait trouvé cette situation difficile, mais elle était habituée à la solitude et s'y complaît. Elle n'était pas le genre de personne a vouloir attirer l'attention ou être entourée. De toute façon, elle était bien trop sérieuse, on ne la voyait jamais rire. Elle se contentait de sourire quand elle trouvait quelque chose d’ amusant – elle se moquait surtout des gens. Elle était donc devenue insomniaque et restait des nuits sans dormir, assise sur un fauteuil à lire. Cette nuit avait donc été sa troisième nuit blanche. C'est avec une mine sérieuse sur le visage, qu'elle suivait des yeux chaque ligne des dragibus s‘alignant par gamme de couleur, trouvant cet œuvre intéressante contrairement à la majorité des gens. Sourcils froncés, mine boudeuse au coin de la bouche, elle retint sa respiration face à cette splendeur, comme de peur de venir enticher la beauté de la vitrine. Ses cheveux noirs de jais tombaient en cascade autours de son visage, se laissant emportée par l‘attendrissement qui se lisait clairement dans ses traits, son visage se détendit. Le regard doux, elle contemplait sans lassitude cette baie vitrée, observant à présent, les autres friandises mais avec un engouement beaucoup moins présent.

    Presque hypnotisée, elle sentit soudainement une peau rugueuse contre ses épaules légèrement dénudées. Le jeune Yoo Chun, ami et vendeur de cette boutique, en serrant doucement sa chair qui s'empourprait de plus en plus, au fur et à mesure, qu'il y mettait de la pression, la fit sursauter doucement. Elle ouvrit doucement les yeux, émit un faible bâillement et mit sa main devant la bouche - les bonnes manières, toujours. Un sourire apparut, doux et presque invisible, elle soufflât d'une voix faiblarde : Imbécile! Décidément, ce petit blondinet pouvait se sentir privilégié, il était l’un des rares hommes dont elle acceptait de se laisser approcher, et ils ne se comptent même pas sur deux mains. Etonnant de voir ce jeune homme -plus fêtard, tu meurs-encore réveillé, encore plus surprenant de le voir aussi docile. Si seulement, les hommes l‘étaient tout autant que lui, il n’y aurait plus de conflits. « Salut beauté, comment ça va aujourd'hui ? ». Silencieuse, alors qu’elle tentait de se remettre de sa petite émotion -la surprise, hein- , il l’attaqua de la manière la plus vile et cruelle qu’il soit, the killer kiss. Horreur et Damnation ! C’est en sentant ses joues s’empourprer qu’elle se dégagea rapidement de sa ‘mini étreinte’ dirons-nous. Le regard révolver, elle serra les dents tout en essuyant avec vélocité la marque de ses lèvres sur sa pauvre joue. Qu’il soit maudit. Et le voila qui commence à raconter sa vie ! Ces beaux parleurs, ces hommes, tous les mêmes ! Il fallait au moins les briser dans leur estime pour qu’il fasse moins de bruit. « Alors ? Qu'est-ce que tu viens faire ici ? Tu veux acheter quelques choses ? Aujourd'hui y a personne, je t'offre tout ce que tu veux. 100% gratuit, ma jolie ♥ ». Ohmagad ! C’est en fronçant les sourcils qu’elle le regardait dans les yeux, puis prenant conscience de ce qu’il venait de dire, elle ne put réprimer une lueur attrayante dans le regard. Des dragibus gratuits, ce n’était pas rien ! Alors qu’elle reposait son regard émerveillé sur la vitrine, les mains collés dessus, se mordant la lèvre inférieure avec envie, les paroles qui suivirent la coupa net dans son engouement précoce. « Tu t'es faite belle pour moi ? ». Elle lui lança un regard noir, avant de se braquer comme une huître et de lui dire d’une voix distincte : « Jamais-de-la-vie ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romeo-and-juliet.forumactif.com/everything-s-okay-f21/jeon-cassandre-love-the-way-you-lie-t253.htm http://romeo-and-juliet.forumactif.com/step-four-loneliness-is-not-approved-f11/jeon-cassandre-hear-me-cry-t257.htm

THE NAME IS Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wonderland is my Pleasure ▬ YooYoo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romeo & Juliet. :: SÉOUL :: 
if you wanna have fun; the city center.
 :: boutiques&commerces
-